J’aimerais à nouveau te parler d’un phénomène présent face à la douleur mais aussi (étrangement) face au bonheur. Un phénomène tout simplement présent lorsque les émotions sont intenses.

Ça fonctionne généralement ainsi: chacun a sa limite face à l’intensité et au delà de cette limite, ton esprit décide de détourner ta conscience de tes sensations corporelles pour prendre le relais en te racontant des histoires. 

La dissociation

La dissociation, on l’apprend naturellement enfant. On fantasme, on sort de notre corps, on se distrait lorsqu’on a peur… et ce, tout autant quand on reçoit des coups que quand soudainement le parent tant redouté nous offre son attention. 

Je te le rappelle, c’est l’intensité de la sensation qui nous fait peur, pas sa qualité.

Ça t’est déjà arrivé aussi, n’est-ce pas, d’avoir peur du bonheur?

Trop de bonheur = paralysie

Avant de partager avec toi un nouvel audio pour parvenir à augmenter le seuil de ta tolérance, j’aimerais te raconter une histoire justement…

Tu te souviens, je t’ai parlé d’Alain dernièrement. Cet homme rencontré lors de mon voyage au Québec.

Tu vois, notre premier rendez-vous amoureux – après ces rencontres fortuites – s’est vraiment très bien passé: c’était long, drôle, varié, intime, relax et léger. 

Et pourtant, le lendemain, j’étais au lit, mortifiée.
Pas moyen de me lever. Envie de rien. Et surtout pas de le voir.

Il m’a écrit en me proposant un café dans la journée.
C’était un message doux et gentil ; il me plaisait ; tout s’était passé parfaitement et je n’avais AUCUNE envie de lui répondre.
Je n’avais même pas envie de prendre une douche.
Je me sentais déprimée et vide. C’était une horrible sensation.

En réalité, j’étais en mode panique sans véritablement m’en rendre compte (je m’en doutais, mais je ne le ressentais pas physiquement). Tout ça à cause de ce trop plein de bonheur et d’émotions positives… Je n’étais tout simplement pas habituée à recevoir de l’amour.

Heureusement, depuis, j’ai appris pas mal de choses… 😉

Et toi, tu as aussi ce type de réaction étrange face au plaisir?
Alors, j’aimerais te proposer un exercice!

T’habituer au plaisir et apprivoiser tes résistances au quotidien. 

Pour augmenter ta capacité au bonheur, je t’invite à écouter tous les jours cette semaine non seulement l’exercice des 5 sens que j’ai déjà partagé avec toi mais aussi ce nouvel audio pour t’aider à faire face aux résistances qui font surface lorsque tu le pratiques (tu le trouveras dans le bas de cet email).

Le tout, pour augmenter ses limites, est de ne pas prêter trop attention à ces histoires que l’on se raconte et rester en lien avec ses émotions, même lorsqu’elles sont inconfortables, jusqu’à ce qu’elles se dissolvent toutes seules.

Prête à recevoir de l’amour?

Alors réserve un moment pour en discuter avec moi si tu as des questions ou inscris-toi directement à la formation “Embrasse-moi sensible”.

Kiss,
Lou

Apprivoise tes résistances et découvre ton audio en cliquant ici

Pin It on Pinterest

Share This